Une image qui ne dénote rien ou rien d’immédiatement identifiable peut-elle être autre chose qu’une image ratée ? Pas nécessairement, si indépendamment que ce qu’elle est censée montrer, elle s’apparente à des images familières. Cette référentialité latérale, d’emprunt ou par citation est le sens de cette série d’images qui doivent leur figurativité notamment à un apparentement avec des photos de détails d’une peinture, là où le sens s’évanouit dans la pure matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.